Une nouvelle aventure…
2 mai 2016
Notre profession communique : découvrez la campagne « Jamais sans mon avocat »
8 juin 2016

Mélodie en Sous-sols


Ou comment peut-on sécuriser sa carrière ?

Depuis l’Antiquité, le sous-sol de Paris et de la proche banlieue a été exploité pour produire des matériaux de construction. La région parisienne et son urbanisation telle que nous la voyons aujourd’hui ne le laisse pas penser ou nous le ferait oublier.
Pourtant 300 kilomètres de galeries courent sous Paris et de nombreuses proches banlieues sont sous minées. Les carrières souterraines ont en effet d’abord été ouvertes à proximité des cœurs historiques des agglomérations puis de plus en plus éloignées de celui-ci au fur et à mesure du développement urbain.

Les banlieues et nouveaux quartiers sont donc susceptibles d’avoir été construits sur d’anciennes cavités.

Les anciennes carrières représentent ainsi en Ile-de-France (hors Seine et Marne) une superficie de près de 5 000 hectares outre les surfaces de zone de risque.

Il s’agit principalement de :

  • carrières de calcaire grossier situées le long des vallées
  • marnières sur les plateaux
  • carrières de gypse sur des buttes résiduelles
Les problématiques induites par les caractéristiques des sous-sols et leurs conséquences en terme de risques ont surgit avec les effondrements survenus à PARIS entre 1774 et 1776.

Ainsi, en 1777, l’Inspection Générale des Carrières fut créée par Louis XVI afin de rechercher les vides existants sous la capitale, les cartographier et procéder aux travaux nécessaires pour préserver leur stabilité.

A partir de 1881, avec l’institution du permis de construire par le Département de la Seine, il est revenu à l’IGC d’émettre un avis sur chaque demande située sur une zone de carrière dans PARIS (depuis 1945 pour tout le département de la Seine).

Les anciennes carrières de Paris et la proche banlieue ont ainsi été répertoriées en 458 cartes au 1/1000.

Les exploitations, consécutives à une activité souterraine pluriséculaire de matières premières et de matériaux destinés à la construction, représentent après leur abandon des dangers qui s’aggravent inéluctablement avec le temps et menacent donc les personnes et habitations se trouvant à leur aplomb.

On se souvient de la catastrophe de Clamart survenue le 1er juin 1961 : en quelques minutes, 6 hectares de carrières de craie se sont effondrées sur une hauteur de 2 à 4 mètres à la limite des communes de Clamart et Issy les Moulineaux.
PlanParisCarrieres7
On dénombra 21 morts, 45 blessés et 23 immeubles détruits.

Ainsi, dans les zones exposées à des risques, des dispositions constructives telles que l’adaptation des fondations au contexte géologique local et la maîtrise des rejets d’eaux pluviales et usées sont prévues.

La région Paris Ile-de-France, la Normandie, le plateau Picard et l’agglomération lilloise, le Saunurois, la Touraine et la Gironde sont les régions les plus concernées.

.
PlanParisCarrieres8
Aujourd’hui, en plus de répertorier les différents types de cavités dans un but de sécurité, l’objectif des pouvoirs publics est également de transformer les galeries souterraines en un patrimoine.

La mission de l’IGC est ainsi de recenser et cartographier les anciennes carrières, de surveiller et consolider les vides situés sous le domaine public.

Mais qu’en est-il des vides sous les propriétés privées ?

Vous l’aurez en effet compris la question a tout autant d’importance s’agissant des propriétés privées et doit se poser avant toute acquisition immobilière. Au terme de l’article 552 du Code Civil, le propriétaire du sol est aussi propriétaire du sous-sol et donc de la carrière qui peut s’y trouver. Les conséquences pouvant résulter de l’effondrement des cavités souterraines sont ainsi imputables au propriétaire du sol. Cela n’est pas sans incidence en terme de recours si c’est justement cette carrière qui est à l’origine de fissures sur une habitation.
Il vaut donc mieux vérifier, avant tout achat immobilier, l'état du sous-sol et l'emplacement des zones de risque par la consultation de sites en ligne.

Liens utiles pour connaître les risques près de chez soi :
http://www.georisques.gouv.fr/
http://www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/urbanisme-et-architecture/sous-sol/tout-savoir-sur-les-sous-sols-2317

Différentes solutions d'injection, de confortation par micro-pieux, ... existent aujourd'hui pour éviter que .....votre carrière s'effondre !