La représentation devient obligatoire en Appel en matière Prud’homale… et le RPVA aussi pour les avocats
5 septembre 2016
L’avocat ne compte pas pour du beurre
1 avril 2017

Les pièces de voirie



« Elles » sont présentes partout sur nos routes, dans nos villes et villages, agglomérations, zones piétonnes.

Aucun aménagpiece-de-voirie-3ement ne peut se faire sans « elles ».

« Elles » sont tellement intégrées aux ouvrages qu’elles desservent que nous les piétinons sans y prêter la moindre attention.

« Elles », ce sont les pièces de voirie.

Les pièces de voirie sont une classe d’équipement qui regroupe :

  • Les regards de chaussées,
  • Les avaloirs,
  • Les bouches d’engouffrements,
  • Les grilles,
  • Les tampons hydrauliques,
  • Les caniveaux,
  • Les bouches à clé.

… Sans lesquelles nos routes ne seraient pas fréquentables et nos villes pas habitables.

Mais A QUOI servent les pièces de voirie ?




Situées à l’interface de la chaussée et des réseaux, elles constituent l’émergence extérieure des réseaux qui passent sous nos pieds (eau potable, eau pluviale, assainissement, énergie, téléphonie…).piece-de-voirie-1

Ainsi, les pièces de voirie :

  • Siphonnent et assurent un écoulement correct et suffisant des eaux,
  • Verrouillent ou facilitent l’accès à un ouvrage pour permettre des interventions en urgence ;
  • Permettent un accès direct à un réseau en permettant la manœuvre d’une vanne où l’accès aux bouches d’incendie des pompiers.

EN QUOI sont faites les pièces de voirie ?




Le matériau utilisé est principalement la fonte du fait de ses qualités (coulabilité et usinabilité).

Tout d’abord la fonte grise ou fonte à graphite lamellaire (norme EN1563). La fonte est un alliage de fer et de carbone, lequel à l’état naturel se positionne sous forme de lamelles.

Puis la fonte ductile ou fonte à graphite sphéroïdal laquelle résulte de la combinaison de la fonte avec du magnésium (le carbone se positionne alors sous forme de module, de sphère).

Très peu cassante, plus résistante, la fonte ductile utilisée aujourd’hui a également permis d’alléger le poids des pièces (d’environ 30 %), puis celui des produits associés permettant la réalisation d’articulations et de bras élastiques ajoutant ainsi des fonctionnalités aux produits.

Des matériaux drainants comme le béton polymère ou le polypropylène sont également utilisés (regards, avaloirs et siphons dans les bâtiments).

Des composites ont également fait leur apparition sur le marché des pièces de voirie.

piece-de-voirie-2Matériaux légers et faciles à manier, ils génèrent peu de bruit et permettent la transmission des ondes hertziennes.

Ils sont également peu exposés au vol, préoccupation récente et parfois problématique (en 2013, 1 300 pièces de voirie en fonte ont été volées dans la seule métropole Toulousaine).

Le marché de la pièce de voirie est régi par la norme EN 124 et la norme NFEN1433 pour les caniveaux préfabriqués.

Dispositifs antivol ou anti intrusion, capteurs, détecteurs de fuites : situées à l’interface de la chaussée et des réseaux, les pièces de voirie ne sont donc plus des équipements dormants. L’association de matériaux permet également aujourd’hui de combiner résistance et esthétisme pour s’adapter à l’architecture de chaque projet.

Nouvelles teintes, variétés de courbes : la plaque d’égout a bien changé.

Je suis sure que vous les remarquerez à présent sous vos pieds !